Archives de l’auteur : FAM

Theano Jaillet

Theano Jaillet était jusqu’en décembre 2016, directrice du musée de Tahiti. Cette femme au-delà des mers nous explique comment est née sa vocation de préserver et transmettre la culture polynésienne. Elle nous fait aussi découvrir quelques unes de merveilles qu’abrite le musée.

George Tarer Exemplaire

Portrait de George Tarer pendant l'interviewA 95 ans, George Tarer est une figure incontournable de la société antillaise. Sage femme de profession, cette Guadeloupéenne au caractère bien trempé se bat depuis toujours pour les droits des femmes. Adjointe au maire de Pointe-à-Pitre pendant de nombreuses années, elle s’est donnée sans compter pour le développement social et économique de la Guadeloupe. Elle nous parle aujourd’hui de son parcours et de son engagement.

 

 

 

 

FAM rend hommage au musée Dapper qui ferme ses locaux parisiens

statuette africaine vue en contre plongée au musée DapperPartenaire de Femmes au-delà des mers depuis de nombreuses années, le musée Dapper a fermé ses portes le 18 juin dernier pour mieux se réinventer. Il devient nomade et des projets d’exposition itinérante devraient voir le jour sur l’ile de Gorée et dans les Caraïbes. FAM rend hommage au travail accompli en collaboration avec le musée et aux projets futurs.

Lors d’une interview vidéo réalisée par FAM en 2015, Christiane Falgayrettes-Leveau, directrice du Musée Dapper évoquait déjà les actions hors les murs effectuées par le musée au Sénégal. Des actions qui attiraient « un public nouveau, plus jeune ».

C’est cette voie qu’emprunte désormais le musée qui a fermé les portes de ses locaux parisiens le 18 juin dernier. Face aux difficultés financières, cette institution de l’art africain a choisi de se réinventer et de proposer des expositions itinérantes.

Notre collaboration continue !

Femmes au-delà des Mers partage très intimement l’approche du Musée Dapper qui consiste à préserver, faire connaître et encourager le développement du patrimoine artistique en croisant à la fois art contemporain et art ancestral. Depuis de nombreuses années, le Musée Dapper est partenaire de notre association.
« Femmes au-delà des mers est très heureuse de la collaboration avec le musée Dapper, un lieu de culture et de rencontres très ouvert. Et nous espérons qu’il en sera ainsi encore longtemps ! », a réagi la présidente de FAM Gisèle Bourquin.

Diaporama : l’AG du 31 mai en photos

Le 31 mai dernier, Femmes au-delà des mers organisait son assemblée générale annuelle. La conférence de Claudine Monteil sur « l’engagement des femmes pour la liberté au XXème et au XXIème siècle » a été le temps fort de cette soirée. L’AG, c’est aussi l’occasion pour les acteurs et les actrices du projet porté par l’association de se retrouver et d’échanger dans la convivialité.

A lire aussi :

détail de l'affiche de l'événementLe colloque sur l’engagement des femmes au Sénat en vidéo

Le 31 mars 2016, Femmes au-delà des mers participait à un colloque sur l’engagement citoyen des femmes organisé par la délégation aux droits des femmes du Sénat. Le Sénat diffuse sur son site la vidéo de ce colloque. Pour retrouver l’intervention de la présidente de FAM, Gisèle Bourquin, faites glisser le curseur du player vidéo ci-dessous à 1 heure et 5 minutes et à 2 heures et 45 minutes.

 

 

FAM s’associe à la #MuseumWeek via Facebook et Twitter

Logo Museum Week Du 19 au 25 juin, la #MuseumWeek met les femmes du monde entier à l’honneur. Femmes au-delà des mers s’associe à l’événement et rediffuse chaque jour un portrait de femme sur ses comptes Facebook et Twitter.

Né en France et soutenu par l'UNESCO, la #MuseumWeek est un événement culturel en ligne utilisant les réseaux sociaux pour promouvoir la culture et l'engagement à travers le monde. Durant cette semaine, des galeries, des bibliothèques, des centres d’archives et des musées du monde entier publient sur les réseaux sociaux des images d’œuvres de leur collection en rapport avec la thématique de cette année : les femmes et leur contribution au patrimoine culturel.

Femmes et culture, deux  composantes fondamentales de l’identité de Femmes au-delà des mers qui s’associe avec enthousiasme à l’événement. Toute cette semaine, notre association poste sur ses comptes Twitter et Facebook des portraits de femmes parmi les plus emblématiques de ceux qu’elle a réalisés. On commence ce lundi avec le portrait d’Anita Bazir la tradition culinaire guadeloupéenne.

Suivez nous sur nos comptes Facebook et Twitter. N’hésitez pas à relayer et liker nos posts.

 

Le colloque sur l’engagement des femmes au Sénat en vidéo

Le 31 mars 2016, Femmes au-delà des mers participait à un colloque sur l’engagement citoyen des femmes organisé par la délégation aux droits des femmes du Sénat. Le Sénat diffuse sur son site la vidéo de ce colloque. Pour retrouver l’intervention de la présidente de FAM, Gisèle Bourquin, faites glisser le curseur du player vidéo ci-dessous à 1 heure et 5 minutes et à 2 heures et 45 minutes.

George Tarer

Portrait de George Tarer pendant l'interviewA 95 ans, George Tarer est une figure incontournable de la société antillaise. Sage femme de profession, cette Guadeloupéenne au caractère bien trempé se bat depuis toujours pour les droits des femmes. Adjointe au maire de Pointe-à-Pitre pendant de nombreuses années, elle s’est donnée sans compter pour le développement social et économique de la Guadeloupe. Elle nous parle aujourd’hui de son parcours et de son engagement.

 

 

 

 

Flora Devatine, la poésie polynésienne à la rencontre de son public

Gisèle Bourquin, Caroline Tang et Flora Devatine

Gisèle Bourquin, Caroline Tang et Flora Devatine

Flora Aurima Devatine, figure majeure de la littérature polynésienne, a dédicacé son dernier recueil Au vent de la piroguière le 30 mars dernier à la Délégation de la Polynésie française. Une soirée organisée par Femmes au-delà des mers.

L’événement a eu lieu en présence de Caroline Tang, Déléguée de la Polynésie française, Gisèle Bourquin, présidente de femmes au-delà des mers et Bruno Doucey, l’éditeur de Flora Aurima Devatine qui a raconté sa rencontre avec la poésie de l’auteur, exprimant la confluence de leur vision poétique.

Le recueil de l’auteur, présenté au Salon Livre de Paris 2017, a été expliqué au public par Estelle Castro-Koshy, spécialiste de la littérature australienne et polynésienne. La chercheuse a abordé aussi d’autres aspects du travail de Flora Aurima Devatine, mettant en lumière la femme poète, la richesse de son œuvre, l’apport de sa réflexion dans tous les domaines : poésie, culture, langue, oralité, philosophie, politique, éducation…

Flora Aurima Devatine a ensuite lu un extrait de l’un de ses poèmes sur la femme polynésienne qui réhabilite la Vahine, victime du mythe occidental. Elle s’est aussi exprimée sur les lieux de son enfance, sur ses écrits, sa poésie.

Émotions et échanges avec le public

Caroline Tang et Flora DevatineTrès émue par cette soirée et les éloges successifs que lui ont adressés les invités et les intervenants, Flora Aurima Devatine, a exprimé ses remerciements, notamment à Gisèle Bourquin pour l’organisation de la soirée. Elle a souhaité rendre hommage à son éditeur dont elle a loué le travail pour la promotion de son recueil qui lui a notamment ouvert les portes de plusieurs radios et télévisions francophones.
La diffusion d’une interview vidéo de l’auteur réalisée par Nisma Berkouche pour Femmes au-delà des mers et intitulée Sur la route des mots a été un des moments forts de la soirée. Il a suscité un vif intérêt auprès du public et donné lieu à de nombreux échanges sur la poésie, sur la langue tahitienne, sur l’écriture, sur la transcription, sur les langues à tons comme la langue chinoise, sur les Maoris…

Pour terminer en beauté la soirée, Flora Aurima Devatine a accepté de bonne grâce de réaliser une performance sur le battage du Tapa avant de se prêter à une séance de dédicaces.

Ailleurs sur le web : Flora Aurima-Devatine, 5 Questions pour Île en île